Récit de voyage : Irish road trip #chapitre3

Récit de voyage : Irish road trip #chapitre3

Lundi 20 octobre 2014

Premier réveil sur le sol irlandais et première nuit dans la voiture. Celle-ci fut d’ailleurs bien plus reposante que la précédente… Après avoir fermé les yeux, nous ne les avons rouvert qu’au lever du jour! Ni le froid, ni la pluie ne nous ont réveillé! Notre installation est au top : les 2 matelas de rando tapissent parfaitement le fond du coffre, nous avons couplé les sacs de couchage pour n’en faire qu’un seul grand de manière à partager notre chaleur corporelle (surtout celle de Vincent!). Nous avons dormi comme des bébés, seule la condensation au matin nous rappelle que nous sommes dans le coffre d’une voiture (d’ailleurs, au passage, aucun zombie n’a pointé sa carcasse). En sortant de la voiture, nous nous rendons mieux compte du paysage qui nous entoure et malgré qu’il fasse gris voire brumeux, c’est très beau. 2 vaches un peu curieuses se sont approchées pour nous observer replier le lit et les habits, et faire quelques photos. Nous reprenons la route.

On roule un peu pour trouver un spot pour le petit déjeuner, un « fast breakfast » d’ailleurs puisque celui-ci se voit interrompu par une bonne pluie locale. Go, go, go!!! Nous voilà partis pour notre première journée d’exploration, guidés par la carte Michelin, notre fidèle compagnon de voyage. Les routes pittoresques et points de vue sont tracés en vert et, à vrai dire, tous le sont sur la péninsule de Beara! Initialement, nous avions prévu de traverser celle-ci par le Healy Pass  (à partir d’Adrigole) pour nous diriger vers le comté de Kerry, mais notre curiosité et la multitude de paysages somptueux riches en couleurs automnales nous donnent envie d’en voir toujours plus. Au final nous voilà partis pour suivre la Wild Atlantic Way et faire ainsi le tour complet de la péninsule. Nous nous arrêtons à chaque point de vue, les paysages sont à couper le souffle et nous laissent bouche bée. C’est grandiose, les maisons colorées se mêlent aux tons orangés, verts et jaunes de la végétation d’automne. Bien que le ciel reste gris, le vent froid et humide, ces images collent parfaitement à l’idée que nous nous faisions de l’Irlande (météo incluse).

A force de détours et de « whaouuuu », nous arrivons sur Lauragh, 2ème point d’entrée (ou de sortie) du Healy Pass. Cette route qui franchit un col à 330m dans la chaîne de montagnes Caha nous amène sur un panorama absolument sublime. C’est ici que nous allons déguster une bonne boîte de cassoulet grâce à notre réchaud dans le coffre, accompagnés que dis-je, cernés par des amis à jolies boucles et à tête noire, les moutons irlandais. Ils sont partout, sur les murets délimitant la route, sur la route, dans les pâtures environnantes. On souhaitait voir des moutons, on est servi!! Et pour donner encore plus de magie à cet endroit, le ciel se dégage un instant, pour laisser passer un rayon de soleil qui permet à Vincent de prendre quelques photos.  Après avoir emprunté cette route dans les 2 sens, nous repartons vers la côte Nord, direction Killarney!

    

Pendant que Vincent conduit avec grand bonheur sur ces minuscules routes désertes, je découvre l’histoire de la région grâce au guide du routard. On arrive aux abords du Killarney National Park et, à nouveau, on est subjugué par la beauté du site, on distingue même furtivement 2 biches. On marque un arrêt sur le Ladie’s View, point de vue panoramique sur les lacs de Killarney. Cet endroit est tout simplement magique , ici se retrouvent nature sauvage, lacs et montagnes. Ce n’est pas pour rien que la reine Victoria s’y arrêta, éblouie par la beauté des lieux (Stéphane Bern, sors de mon corps!!!). Après une dernière escapade au bord des lacs, on termine notre journée à Killarney, on va passer la nuit dans une auberge de jeunesse, histoire de prendre une douche (et oui, pas de salle de bains dans la voiture, en road trip, on n’est pas toujours propre mais on s’en fout!!).  On se dirige vers le Neptune’s, assez bien noté, pour prendre une chambre, on y laisse nos affaires pour pouvoir visiter cette ville au crépuscule.

On commence par savourer une pinte de Guinness dans un pub chaleureux, le O’Connor pub, avant d’aller manger un fish&chips au Murphy’s Bar. On en profite pour goûter la Murphy’s Beer (toujours en pinte parce que nous, ardennais, la bière, on aime ça!), ce sera la seule et unique fois, on la trouve nettement moins bonne que la Guinness (ce fut la fausse note de cette journée).

Le ventre bien rempli, on rentre à l’auberge sous la pluie, passer une bonne nuit au chaud!


La journée en quelques chiffres :

  • 170km 4h30 sans compter les pauses
  • 30 moutons (ou 300 peut-être)
  • 1 nuit en auberge, le Neptune’s +++ (40€ la chambre avec petit dej’ compris dans une salle commune, 3 lits + salle de bains, wifi gratuit)
  • 2 fish&chips
  • 2 Guinness
  • 2 Murphy’s Beer
  • 1 boîte de cassoulet

Laisser un commentaire