Récit de voyage : Irish Road Trip #chapitre1

Après s’être rodés sur des petits week-end en mode dodo dans la voiture, on saute le pas, on décide de partir en Irlande pour une semaine, ambiance road trip. Pourquoi? Tout simplement pour nous sentir libre de notre destin. En plus, c’est vraiment le mode de voyages qu’on idéalise, ce côté « sauvage », « nature ». Vincent s’occupe d’organiser la traversée, réservant le ferry au départ de Cherbourg vers Rosslare. Durée du séjour, 8 jours, du 18 au 26 octobre.

Même si jamais rien ne se passe comme prévu, on avait cherché à organiser un minimum ce voyage. Sachant qu’on allait passer beaucoup de temps dans la voiture (notre logement et moyen de transport durant tout le séjour), il nous fallait optimiser les bagages pour qu’ils prennent le moins de place possible (et permettre ainsi une installation « dodo » rapide). Au final, un sac à dos chacun (compliqué pour moi, « De quoi? je ne peux prendre que 2 paires de chaussures?? »), 1 gros sac pour contenir oreillers, sacs de couchage, 1 sac pour l’alimentation (on avait prévu quelques courses pour limiter les frais sur place).

L’excitation pendant les préparatifs est à son comble en attendant le jour J!

Vendredi 17 octobre après-midi, c’est parti!!!

La voiture est chargée, le GPS réglé sur Cherbourg, le soleil est au rendez-vous. La route passe à une vitesse folle! Nous arrivons donc rapidement sur Cherbourg, nous nous rapprochons du port, histoire de contempler le mastodonte sur lequel nous allons effectuer la traversée, l’Oscar Wilde.

Comme nous sommes en avance, nous en profitons pour nous poser sur une plage pour grignoter (eh oui, l’excitation, ça creuse!!), pour consulter également la météo marine. Il faut savoir que la traversée va durer 19 heures, c’est bien de s’informer quant aux conditions climatiques. Et là, Vincent est ravi, il est annoncé des rafales allant jusqu’à 100 km/h ainsi que des vagues de 8 à 10 m… (buuuurp)

L’heure d’embarquement approchant, nous nous dirigeons vers le port et nous retrouvons dans les files d’attente pour accéder à ce géant de fer qu’est l’Oscar Wilde.

Nous laissons la voiture pour la nuit en prenant soin d’embarquer nos affaires pour dormir et patienter pendant, rappelons-le, 19 heures!

Vincent est très excité, le ferry est une grande première pour lui, j’ai eu l’occasion de le prendre pour la traversée vers la Corse (j’apprendrais plus tard dans la nuit que les 2 traversées n’ont rien à voir…)

Nous faisons le tour du propriétaire, bars, cinémas, restaurants, boutiques sont présents à bord, on essaie déjà de repérer où nous allons pouvoir dormir (on a fait le choix de ne pas prendre de cabines).

On termine notre visite sur le pont extérieur de manière à regarder le bateau s’éloigner du port, la corne de brume retentit, l’aventure peut commencer. Il est 22 h, on retourne à l’intérieur du bateau pour manger et boire notre 1ère Guinness du séjour.

On ressort du bar et on se rend vite compte des fameuses conditions météo, impossible de marcher droit! Pour constater tout cela, nous nous dirigeons sur le pont extérieur non sans difficulté. En ouvrant la porte d’accès sur l’extérieur, Vincent manque de s’envoler avec celle-ci, puisqu’elle s’ouvre violemment sur une bourrasque de vent. Le bateau tape si fort sur les vagues que l’embrun monte au point de tremper le pont alors que la pluie est absente.Nous nous amusons un peu de ces conditions puis retournons vite à l’intérieur du bateau pour nous trouver une place au calme pour la nuit. Moquette au sol, matelas de randonnée et sacs de couchage, ROYAL!

La nuit commence pour s’interrompre au bout de quelques heures. Nous nous réveillons avec cette sensation d’apesanteur puis d’écrasement, trempés de sueur, rythmés par les mouvements du bateau sur les vagues. Celui-ci craque et grince de partout, nous sommes très rassurés, il reste 14 heures de traversée…

On finit tout de même par se rendormir, pourvu que le réveil soit moins violent !


Cette journée en quelques chiffres :

Kilomètres parcourus : 604 kms

Prix de la traversée : 256€ aller retour pour 2 personnes + voiture avec Irish ferries

Temps de la traversée : 19 heures

Dans nos sacs sur le bateau :

  • 2 matelas Air Forclaz Decat’
  • 2 oreillers
  • 2 sacs de couchage Light Decat’ 0°C
  • repas du soir et du matin
  • trousse de toilette
  • appareil photo (Sony RX 100) et GoPro Hero 3 black
  • vêtements chauds (coupe-vents et imperméables)

 

Un commentaire Ajoutez le votre

  1. Jolies lueurs dit :

    Ooooh le début d’une chouette aventure !
    C’est trop cool, cette traversée en ferry !

    Hâte de découvrir la suite de votre périple 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *