Un nouvel an à Amsterdam

Un nouvel an à Amsterdam

En 2015, on ne savait pas trop quoi faire pour la fin d’année, on avait envie de se retrouver un peu tous les deux et de faire un nouvel an à l’étranger. Notre choix s’est arrêté sur les Pays Bas.

Le temps d’un instant, on se voyait déjà dans une péniche ou un beau petit appart le long d’un canal et puis, aux vues des prix annoncés sur Air BnB, on s’est vite rabattus sur l’idée de dormir à nouveau dans notre break.

On boucle les sacs,  on charge tout ça dans la voiture, sans oublier nos matelas et duvets pour un 31 décembre et nous voila partis plein nord.

400km plus loin et 4h de route, nous voilà arrivés. On n’avait pas trop de programme précis, on voulait flâner dans le centre d’Amsterdam, profiter de l’ambiance festive de la rue et découvrir que les Hollandais sont des vrais artificiers. Chaque habitant tire son propre feu d’artifice. Ça fuse dans tous les sens, ils balancent des pétards qui font des explosions aussi bruyantes que des grenades. Bref, dans un climat de terrorisme, ce n’est pas toujours rassurant… Le petit bébé qui pousse dans le ventre de Caro et les groupes de personnes qui commencent à s’agiter nous décideront à rejoindre notre hôtel sur roue. Direction la côte pour notre dernière nuit de 2015 au bord de la mer. Que demander de plus?

Nous aurons passé notre nuit sur un grand parking de la plage de Zandvoort, un van à 100 m de nous (à l’époque on se disait que ça devait être trop bien d’avoir un van) et quelques sportifs matinaux, mais pas de quoi nous déranger. On se promène un peu sur la plage et on prend la voiture pour aller visiter les alentours d’Amsterdam, on passe par Edam, Volendam (rempli de touriste qui n’avaient pas fini de boire depuis la veille) et on fera un arrêt plus long sur la presqu’île de Marken.

  

On aura un vrai coup de cœur pour cet endroit. Pour y accéder, on passe sur une longue digue en voiture et on se gare sur un parking à l’entrée (payant : 5 euros) et le reste de l’excursion se fait à pied. C’est un petit village portuaire avec des maisons traditionnelles en bardage foncé très charmant. On se réchauffera autour d’un chocolat chaud et Caro reposera ses pieds (chaussures neuves pour marcher pendant 3 jours = ampoules… aïe ).

La journée finira vite par tomber à cette saison, la nuit arrive tôt. Il est temps pour nous de retourner à la voiture en marchant dans un une brume qui était entrain de s’installer. Un dernier feu d’artifice nous fait sursauter et nous voilà de retour à notre voiture. Ce soir, nous ne savons pas du tout où dormir, on avait repéré un petit parking à l’entrée de la digue qui avait l’air sympa avec une vue sur cette petite mer intérieure.

Nous nous y installons pour nous faire à manger dans la voiture sur le petit réchaud de camping et bouquiner un peu en attendant le sommeil.  Sauf que quelques minutes plus tard, nous apercevons une voiture qui se gare à une dizaine de mètres de nous dans notre direction et personne n’en sort. Il fait noir, on se pose quelques questions. Le temps passe et toujours personne ne bouge. Au bout d’une heure, on se décide à bouger, on ne le sent pas et au même moment, la voiture allume ses phares et s’en va. On a bien fait de ne pas rester. On retournera dormir sur le parking de notre première nuit.

Le dernier jour avant de rentrer chez nous, nous allons flâner et profiter de la belle ville d’Amsterdam.

Au final, cette petite escape dans le plat pays nous aura donné un bon bol d’air frais et nous aura fait du bien au milieu de la grossesse de Caro pour nous retrouver  tous les deux et nous mettre des projets plein la tête.

Laisser un commentaire